Installation visuelle, art génératif, organique motion
En collaboration avec Camille Scherrer, Coline Caillier,
Justine Ludi, Alexis Marquet, Elsa Schneider et Rémi Opalinski
Théâtre du Léman, Genève, 2017

Notre environnement naturel et végétal est une parfaite représentation de l’influence du temps. C’est lorsque nous observons les rythmes de la nature, ses respirations, que l’on prend conscience du temps qui s’écoule. Pour habiller l’événement du Grand Prix de l’Horlogerie, nous avons décliné des motifs organiques rendus abstraits en une temporalité de 12 chapitres.

Les visuels réalisés s’inspirent du rythme naturel qui nous entoure et du mouvement organique des phénomènes. Pour chaque prix, l’atmosphère est prise en compte et retranscrite dans une création visuelle générée par algorithmes. Les formes croissent et se développent lors des mouvements de va-et-vient sur la scène. Pour chacun des 12 prix, les formes s’adaptent en continuité avec les chapitres de la cérémonie.

Les visuels sont projetés sur 2 structures de 34 bandes de tulle semi-transparente disposées de chaque côté de la scène. La conception de la scénographie a été réfléchie pour cette cérémonie où l’arrière de la scène, relativement chargé, doit rester libre pour les écrans de projection. Afin de répondre à cette demande, la structure imaginée s’intègre ainsi aux autres éléments de la scène, sans les surpasser, et épouse parfaitement la forme des balcons du théâtre.